Les diverses qualités des 20 francs Or Marianne Coq : De B à FDC

La 20 francs Or Marianne Coq constitue un chapitre fascinant de la numismatique française. Révélatrice de l’histoire et de l’économie de la France, elle est l’ultime pièce des types Napoléon Or, communément appelée Louis d’Or dans le langage populaire. La France de la fin du XIXe siècle, qui se reconstruit et se modernise, choisit alors Marianne, symbole de la République, pour orner ses pièces de monnaie.

L’histoire captivante de marianne et du coq

La pièce d’Or Marianne Coq est bien plus qu’un simple objet de transaction : elle incarne le passage d’une France monarchique à une République affirmée. Les variantes de la devise gravée sur la tranche racontent cette évolution : de « Dieu protège la France » à « Liberté Égalité Fraternité » en 1907, illustrant un changement d’ère politique et social.

Le XXe siècle fut rude pour ces pièces, de nombreuses ayant été altérées pendant la Seconde Guerre mondiale. La Banque de France prit alors la décision, dès 1948, de relancer le marché de l’or avec les fameuses refrappes Pinay. Ces émissions, reconnaissables à leur teinte plus cuivrée, ont permis de maintenir en circulation et en excellent état un grand nombre de pièces de 20 francs or Marianne Coq des millésimes 1907 à 1914.

Caractéristiques techniques et esthétiques

La 20 francs Or Coq Marianne pèse 6,45161 grammes avec un diamètre de 21 mm et une épaisseur de 1,25 mm. Son titrage de 900‰ d’or pur, complété par 100‰ de cuivre, assure non seulement sa durabilité mais aussi son éclat distinctif. Son design, à la fois robuste et délicat, reflète les valeurs républicaines et l’identité française de l’époque.

Ces attributs, constants sur les pièces de Napoléon 20 Francs, en font un objet de fascination pour les collectionneurs et les investisseurs, désireux de posséder un morceau tangible de l’histoire française.

L’évolution constante du marché

Le marché des 20 Francs Or a connu des variations significatives. Dans les années 1990, le prix d’une telle pièce ne dépassait guère les 60 euros. En 2005, elle commence à s’apprécier, dépassant les 90 euros. Près de deux décennies plus tard, début 2020, le prix de la 20 franc or a grimpé à plus de 320 euros. Cette augmentation, représentant une évolution positive de plus de 430 %, illustre l’intérêt croissant des investisseurs pour cette monnaie devenue un véritable actif financier.