Quel est l’objectif du système de prévoyance suisse ?

La prévoyance suisse, pilier de la sécurité financière, déploie un système solide et structuré, essentiel à la sérénité des citoyens face aux aléas de la vie. Ce système, conçu pour assurer une vieillesse sans soucis financiers et pour faire face aux situations d’invalidité ou de décès, repose sur trois piliers qui s’imbriquent harmonieusement.

Le premier pilier: la base de la prévoyance

Le premier pilier, fondement du système de prévoyance suisse, garantit le minimum vital après la retraite grâce à l’Assurance Vieillesse et Survivants (AVS), l’Assurance Invalidité (AI) et les prestations complémentaires. Ce pilier couvre tous les résidents suisses et tous ceux qui exercent une activité professionnelle en Suisse, indépendamment de leur salaire.

Pour en savoir plus sur le système de prévoyance suisse et les détails de ces trois piliers, vous pouvez consulter cet article détaillé sur https://www.annonces-emploi.org/systeme-de-prevoyance-suisse-lessentiel-des-3-piliers/.

Le deuxième pilier: la prévoyance professionnelle

Le deuxième pilier ou prévoyance professionnelle (LPP), concerne principalement les salariés. C’est un système par capitalisation où les cotisations versées par les employés et les employeurs sont investies et génèrent des rendements. L’objectif est de compléter l’AVS/AI pour permettre aux assurés de maintenir un niveau de vie correspondant à environ 60% de leur dernier revenu après leur départ à la retraite.

La LPP s’étend également pour offrir des couvertures en cas d’invalidité ou de décès, assurant ainsi une sécurité financière pour l’assuré et sa famille. Les prestations peuvent être perçues sous forme de rente ou de capital, selon le choix de l’assuré.

Le troisième pilier: la prévoyance privée

Pour une protection optimale, le système de prévoyance suisse propose le troisième pilier, une prévoyance individuelle facultative qui permet d’aller au-delà des prestations des deux premiers piliers. Ce pilier est divisé en deux catégories: le pilier 3A, lié à des avantages fiscaux et des contraintes de déblocage, et le pilier 3B, une forme d’épargne plus flexible.

Souscrire à un troisième pilier permet non seulement de préparer sa retraite de manière plus confortable, mais offre également des avantages fiscaux significatifs. Les contributions au pilier 3A peuvent être déduites du revenu imposable, ce qui en fait un outil de planification financière très attractif.